TV – The Sarah Connor Chronicles (1)

Ayant entendu le plus grand bien de la série Sarah Connor Chronicles, je me suis donc décidée à jeter un petit coup d’oeil aux trois premiers épisodes. (Il était temps : le premier épisode a été diffusé le 13 janvier sur la Fox, et on en est déjà au 7).

J’avoue que la première scène du premier épisode décoiffe sacrément et remet dans le bain du deuxième film et de son générique flamboyant.

Je dirais que ces trois premiers épisodes m’ont mis en appétit et que j’ai très envie de voir les suivants (la série en compterait douze si j’en crois imdb.com). Je regrette juste le changement de ton entre le premier épisode, vraiment orienté action option grande violence, et les deux suivants, que je trouve un peu mollassons en comparaison. J’ai eu un peu de mal à identifier Lena Headey à Sarah Connor, étant donné qu’elle est physiquement assez différente de Linda Hamilton. Non pas qu’elle paraisse « moins bien » dans le rôle, mais elle a une présence totalement différente, moins fanatique et parfois inquiétante que Hamilton dans T2. Par contre, Thomas Dekker ressemble tout à fait au John Connor tel que je l’imaginais, ayant en tête les prestations d’Edward Furlong (T2 – Judgement Day) et de Nick Stalh (T3 – Rise of the machines). Summer Glau, affectant un air buté et peu aimable presque tout au long des épisodes, donne une impression de froideur qui colle tout à fait à un Terminator.

Voici mon avis, épisode par épisode (ne pas lire si vous ne voulez pas vous faire spoiler) :


Episode 1 – Pilot. Nous sommes donc en septembre 1999, ce qui situe la série entre le film 2 et 3. Sarah Connor et son fils John vivent dans l’état du Nouveau Mexique, persuadés que Skynet, l’ordinateur supposé contrôler les machines dans le futur, a été détruit avant même d’avoir été conçu. Leurs espoirs sont toutefois brisés avec l’apparition en pleine salle de classe d’un Terminator chargé d’éliminer John et l’intervention d’un autre Terminator – caché sous les traits d’une camarade de classe – en charge de sauver le futur leader de la résistance. J’ai trouvé cet épisode assez bien conçu et totalement dans la veine du deuxième film, de part ses références graphiques tout comme les scènes rappelant “Judgement Day” : le rêve de Sarah Connor, l’évocation du Docteur Miles Dyson, qui donnent vraiment l’impression que l’on regarde la suite du deuxième film en s’acheminant doucement vers le troisième opus cinématographique. Beaucoup d’actions et de douilles d’armes automatiques volant un peu partout et qui justifient pleinement l’avertissement en début d’épisode.

Episode 2 – Gnothi Seauton: Aie ! J’ai mal à la tête car je viens seulement de comprendre que notre trio a fait un saut dans le futur, année 2007 pour être plus précise, dans le but d’empêcher l’éveil de Skynet. Ils ne sont d’ailleurs pas seuls, étant donné que le John Connor du futur a envoyé des émissaires… et que le vilain Terminator de l’épisode 1, Cromartie, les a suivi (j’adore le « saut de tête » sur le capot de la voiture ^^ !). Le reste de l’épisode, tournant autour du thème de la trahison, ne m’a pas fais vraiment vibré.

Mwwaaaahah! (Zut, je l’avais pas vue la voiture!! )

L’épisode 3 (The Turk) s’inscrit plus dans la veine de l’épisode 1 puisqu’on renoue avec le plot original et les références au film. Le cancer de Sarah Connor est évoqué, de même que ses doutes lorsqu’elle se retrouve à fréquenter un jeune homme qui pourrait avoir un rôle dans la création de Skynet. De son côté, John retourne dans un nouveau lycée, flanqué de son ange gardien, Cameron, qui a bien du mal à agir comme une adolescente normale. Quant à Cromartie… on dirait qu’il a trouvé moyen de se débarrasser de sa tenue discrète – que personnellement je trouve ridicule – et de se régénérer.


“Fermez la porte!” (Et arrêtez de me mater! Si on peut plus prendre un bain tranquille!)

4 Comments

on “TV – The Sarah Connor Chronicles (1)
4 Comments on “TV – The Sarah Connor Chronicles (1)
  1. Marrant que tu aimes Terminator^^

    Bon par contre chu d’accord avec toi, premier episode super, mais beaucoup des suivants sont tres mous je trouve.

  2. Ah, oui. C’est bizarre, tiens, une histoire de robots… ^^

    Episode 1 bon en effet, tout à fait dans la lignée des films (que je venais de voir sur mon i-pod). Mais je doute qu’ils aient pu suivre les dépenses en matière d’effets spéciaux pour les suivants. C’est tout de même une série TV avec un budget inférieur aux films. Ils ont dû en tenir compte dans le scénario (moins d’explosions, plus de texte… façon de dire ;-) ).

    Bon, faut que je trouve les épisodes suivants ^^

  3. Ils doivent tout de même avoir un budget élevé pour une série TV je pense, au moins 2M$ par épisode quoi.

    Terminator 1 était un film à budget ridicule: 6,4M$ alors que Terminator 2 a couté 102M$ et Terminator 3 a couté 187M$ !

  4. Merci pour ces précisions Kian. Je ne suis pas surprise pour les différences de budget entre les trois films. J’ai revu les trois films les uns à la suite des autres, et on voit bien la différence de moyens entre le 1 et le 2.

    S’ils disposent de 2 M par épisode, cet effectivement beaucoup. Mais en tout cas, j’ai vraiment trouvé qu’il y avait une différence d’action et de ton entre l’épisode 1 et les 2 et 3. C’est peut-être voulu au niveau du scénario si ce n’est pas imputable au budget?

    J’attends la suite pour me forger un peu mieux mon opinion…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>