Lyon: la Fête de Lumières 2007

Hier avait lieu la fête du Huit Décembre, à Lyon, également appelée Fête des Lumières. Une célébration d’origine religieuse, mais qui s’est revêtue d’un intérêt touristique pour la ville depuis 1989.

Les origines de cette fête est parfois attribué à un miracle que la Vierge Marie aurait réalisé au 19eme siècle : la protection de la ville contre la peste. Il y a bien eut une épidémie de peste à l’origine du 8 décembre, mais celle-ci remonte à 1643, année où le Sud de la France était touché par la pendémie : les échevins de Lyon, le prévôt des marchands et les notables firent alors vœu de rendre hommage chaque année à la Vierge si l’épidémie de peste cessait. La promesse fut honorée par la suite par la visite à la Basilique Notre-Dame de Fourvière depuis la Cathédrale Saint-Jean le 8 septembre (et non le 8 décembre). En 1852, eut lieu l’inauguration de la statue de la Vierge Marie, sur la colline de Fourvière (la statue orne de nos jours la flèche de la Basilique du même nom). Une crue de la Saône provoqua un retard dans l’inauguration, initialement prévue le 8 septembre, et eut finalement lieu le 8 décembre 1852. Le jour J, un violent orage s’abattit sur la ville, provoquant l’annulation des festivités. Le ciel se dégageant sur la fin de la journée, les habitants décidèrent d’honorer tout de même la Vierge en allumant des bougies, placées sur le balcon.


155 ans plus tard, la tradition a toujours lieu, et les touristes sont nombreux à venir y assister. Premier embouteillage dès la sortie de la Gare de Perrache, au niveau de la Place Carnot, où se dresse le marché de Noël, et un arbre de Noël à la blancheur électrique.


Lyon - December 8th Lyon - December 8th

L’embouteillage est encore plus monstrueux Place Bellecours, l’un des centres nerveux des festivités de la Fête des Lumières. Entre la Grande Roue, et la statue équestre de Louis XIV, empaquetée dans une bulle géante, mon coeur balance, mais pas trop longtemps. La foule se mouvant lentement mais sûrement en direction du vieux Lyon, je tente d’anticiper le mouvement, afin de ne pas me retrouver dans le gros de la troupe. Mais à 18h00, progresser dans Lyon n’est déjà plus une mince affaire : c’est une question de patience !

Lyon - December 8th
The Sun King

Je traîne tout d’abord un peu le long du Quai Tilsit, qui offre un très beau point de vue sur la Colline de Fourvière, le Vieux Lyon, et l’Eglise Saint Georges.


Lyon - December 8th
Lyon - December 8th
Lyon - December 8th

Puis remontant du Sud du Vieux Lyon, en direction du Nord, je passe à côté de la station du téléphérique montant à Fourvière. Celui-ci est bondé, plein à craquer, et une une queue immense obstrue une partie des rues avoisinantes. Rien d’étonnant à cela, car de nombreux fidèles désirent se rendre à la Basilique afin d’entendre la messe de 19h00, célébrée par l’Archevêque de Lyon. Nul besoin de préciser que tout le monde ne tiendra pas dans la nef.


La place de la Cathédrale Saint-Jean est tout aussi difficile à atteindre et à traverser, car elle est aussi le point de départ du pèlerinage pour Fourvière, pour les courageux qui se sont résignés à y monter à pied. Cette année, la Cathédrale n’est pas très éclairée, et décorée de ballons bleus.


Lyon - December 8th

La foire d’empoigne se poursuit dans la rue Saint-Jean, l’une des principales artères du Vieux Lyon. Très étroite, elle dégorge ses touristes dans les traboules, les bouchons lyonnais… enfin, quand il y a de la place pour passer ! Même par six petits degrés, on a chaud dans le Vieux Lyon ! Je fais ensuite un rapide passage près de la Gare Saint-Paul, que je me contente de regarder de loin au vue de la foule dense et compacte qui s’agglutine près de ses murs rougeoyant. Je mets ensuite le cap vers la Place des Terreaux, l’un des musts de la soirée.

Lyon - December 8th

Au milieu de la place totalement noire de monde, une boule de verre, éclairée par des projecteurs géants, projette des faisceaux de lumière sur l’hôtel de ville, la fontaine de Bartoldi et les autres bâtiments, sur fond de music techno. Pour un peu, on se croirait dans un épisode de X-Files, avec le débarquement d’une soucoupe volante !

Lyon - December 8th
Lyon - December 8th
Lyon - December 8th

La pluie se met à tomber, et les gens se mettent en branle ; certains veulent repartir, d’autres passer à d’autres attractions. C’est sans compter avec les personnes qui débarquent sur la place des Terreaux. Je me retrouve donc dans une marée humaine, où des courants diverses et contradictoires manquent de m’arracher soit mon sac, soit mon tripode, soit mon appareil photos lui-même (sacrilège >< ! ). Après avoir échappé l’écartèlement, avoir failli m’asseoir plusieurs fois dans une poussette (mais qu’elle idée d’amener des bébés à un pareil événement) ou être entraînée dans la direction opposée à celle où je voulais aller, je finis par retrouver mon chemin : celui de la Gare de la Part-Dieu, via les Quais du Rhône. Ouf !


J’éprouve tout de même une petite déception sur ces illuminations. Les bâtiments ne m’ont pas semblé être illuminés si différemment des jours ordinaires, et le manque est un peu cruel au niveau de la Cathédrale Saint-Jean ou de l’Hôtel de Ville. Volonté de la municipalité Lyonnaise de faire des économies, ou de redonner à cette Fête des Lumières sa dimension religieuse, et moins paillettes et lumières ?

7 Comments

on “Lyon: la Fête de Lumières 2007
7 Comments on “Lyon: la Fête de Lumières 2007
  1. Oh oui, m’asseoir dans une poussette, sur le bébé que les parents avaient connement amené dans cette foule. Franchement, il y a des parents qui sont vraiment inconscients.

    Pour la pluie, c’était encore pire le vendredi soir!

  2. amené un bebe ca va, mais pas en poussette. Je ne sais pas comment ca se nomme mais le genre de “portebebe qu’on porte comme un sac à dos”. Car de une le bambin il ne sert pas de cendars ou de poubelle et de deux il voit autre chose que des posterieurs de gens. En plus c’est l hiver il a meme pas droit au mini jupes.

    Rien que pour ca c’est une honte :o.

  3. Ils seraient précoces, tout de même les bébés. ^^
    Quand au porte-bébé – sac à dos… Un peu risqué tout de même. Il devait y avoir un bon million de personnes dans les rues de la Presque-Ile ce soir là. Tu imagines la pression de la foule! Splunch! 

  4. oui mais c’est moins violent que la poussette. Et puis ca peut faire aussi une bonne arme de contre attaque.
    Un bebe fou dans la foule qui tire les cheveux de tout le monde :p.
    Cependant une poussette dans des rues encombrés c’est autant utile que des rollers &gt;

  5. Merci beaucoup pour votre commentaire. Je suis très contente que ce résumé vous ait plu. ^^

    Je ne connaissais pas ce forum, mais il me semble plein de bonnes informations.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>